L’amélioration stagne

Salut à vous tous !

Il y a un bon bout de temps que je ne vous ai donné de nouvelles par le biais de ce blogue. Lors de notre dernière rencontre, je vous disais que j’aurais voulu y intégrer la vidéo d’une séance de physio/ergo. Je vous disais aussi que je n’étais pas très familier avec ce monde nouveau et, malheureusement, ça ne s’est pas amélioré depuis. Il faut dire que je ne me sens pas au mieux de ma forme et je ne passe pas beaucoup de temps à l’ordinateur.

Allons-y donc avec les nouvelles !

Je ne sais pas comment vous m’avez trouvé lors de notre rencontre. Je sais qu’il n’est pas toujours évident de dire à quelqu’un qui traverse une épreuve qu’il fait peur à voir !!! On se contente souvent d’être poli en lui disant combien il a l’air mieux, même si on ne l’a pas vu depuis qu’il est dans cette condition. Peut-être que c’était le cas de certains d’entre-vous et peut-être pas. Si c’était votre cas, vous aviez bien raison.

J’ai essayé fort de bien paraître mais je ne suis pas sûr d’avoir réussi. L’épreuve a été assez difficile à passer. Non pas que je m’ennuyais ou quelque chose du genre mais c’était plutôt difficile de garder ma concentration afin de pouvoir capter tout ce que chacun disais. C’était comme si tout le monde parlait en même temps. La fatigue m’a gagné rapidement. J’espère ne pas avoir été trop ennuyeux.

Pour ce qui est de ma condition depuis, je dirais que c’est assez stable. Je dirais même plus mon cher Dupond, très stable. Tellement stable que c’en est décourageant par moment. Malgré les efforts mis à tenter de redonner vie à ces nerfs et ces tendons, ça ne progresse plus beaucoup. L’œdème diminue et ce, malgré que je n’ai pas encore reçu le gant compressif qui devait aider à le faire disparaître plus rapidement. J’ai hâte de voir si le fameux gant aura les bonnes mesures quand je le recevrai. Voyant ces piètres résultats, j’ai eu une idée que j’ai soumise à mon ergo. Vous pouvez juger du résultat de mes discussions avec elle en regardant l’album photo. Deux nouvelles orthèses qui m’aident à pousser plus loin le travail d’étirement des tendons et des nerfs. Je commence aujourd’hui seulement. Je vous tiendrai informés des progrès.

Pour ce qui est du moral, c’est moins évident. Je travaille cet aspect aussi fort que l’autre mais, les piètres résultats physiques ont un effet immédiat sur le moral. On doute rapidement. On se voit «infirme» pour le reste de ses jours et ça mine le moral des meilleurs. On a beau dire que j’ai malgré tout encore ma main, ça ne marche plus. Au début, je m’encourageais en me disant que j’avais, au pire, failli mourir et, au moins pire, failli perdre un bras mais que contre toute attente, tout avait été sauvé. Aujourd’hui, l’impact d’une «infirmité» permanente, quoique partielle, effrite le mur de bonne volonté que j’avais réussi à bâtir dans ma tête. On verra si l’usage de ces nouvelles orthèses aura un effet bénéfique sur le physique comme sur le moral.

Je revoie le médecin le 8 novembre et j’espère avoir de bonnes nouvelles d’ici-là.

Je vous envoie mes salutations! J’espère vous revoir bientôt.

Paul

Publicités
Cet article a été publié dans Santé & bien-être. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour L’amélioration stagne

  1. Jean dit :

    Salut Paul,
                   Merci pour le suivit sur ton état tant moral que
    physique. Je crois que tous peuvent bien comprendre que ton moral en
    arrache. Il s\’agit d\’une étape dans le processus de guérison que tu
    traverses. Tu as subi une "grande" maladie et maintenant tu dois passer
    au travers de chacun des échelons qui te mèneront au sommet de ton
    "échelle de santé". Je t\’encourage donc à continuer ton travail de
    rééducation physique et de reconstruction de ton moral.
                   Même si nous ne sommes pas présent physiquement, nous
    sommes néanmoins présents pour t\’aider à passer au travers de ces
    difficile, mais nécessaires étapes.
                   Tu nous manque et ta vivacité d\’esprit me manque.  Je
    m\’ennuie de tes mots d\’esprit,  de ton aide à mes documents, de ta
    vaillance également. Merci d\’être toi  et  tu me manqueras dans mon
    nouveau travaille.
    À +
    Jean

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s